La Réunion: stopper l’importation pour soutenir le développement économique local

12 10 2011

 

L’importation de fruits et légumes à la Réunion menace de plus en plus la production locale. Tous les légumes y passent ! Les importation d’agrumes ou de carottes ont augmenté de 40% en dix ans, et on constate la même chose pour la plupart des fruits et légumes produits localement.

Selon Jean-Yves Minatchy, Président de la chambre d’agriculture, ce n’est pas une fatalité, et il faut soutenir le développement économique en stoppant l’importation en masse de produits que la Réunion a la capacité de produire. "Comme peut-on importer 17 tonnes de salades, alors que nous avons les capacités d’en produire toute l’année ?"

Toujours selon le président de la chambre d’agriculture, la question de la qualité des produits importés mérite également d’être posée. En effet, les producteurs locaux sont tenus de respecter les normes environnementales européennes alors que des pays comme l’Australie traite énormément certains produits.Ce n’est pas le cas de l’Australie, par exemple, dont les carottes reçoivent 25 produits de traitement chimique contre cinq pour celles produites localement. Or, ces carottes utilisées pour nourrir le bétail en Australie, nous les donnons à manger à nos enfants dans les cantines des écoles ! Jusqu’à quand la Réunion va-t-elle servir de dépotoir ? »

La Réunion : les fruits et légumes pays n’ont pas dit leur dernier mot.





Lancement du portail import-export.gouv.fr par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

11 10 2011

 

Le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie vient de lancer un portail import-export pour aider et accompagner les PME et TPE française dans leur développement à l’international. Retrouvez toutes les informations nécessaires à votre développement dans les rubriques Exportation ou Importation

Lancement du portail import-export.gouv.fr 





L’Europe surconsomme des terres à travers le monde

11 10 2011

 

 

Article intéressant trouvé sur le site actu-environnement.com qui met en évident la surconsommation de terre de l’Europe à travers le monde.

Ainsi, une étude menée par les Amis de la terre Europe et le Sustainable europe research institute met en évidence que 58% des terres que l’UE utilise pour la production de produits de grande consommation ne se situent pas sur le territoire communautaire.

 

L’Europe surconsomme des terres à travers le monde.





La guerre de l’OTAN contre la Libye est dirigée contre la Chine

28 09 2011

Article très intéressant que j’ai trouvé sur mondialisation.ca. Selon le site, le bombardement de la Libye n’avait pas d’autres buts que que frapper le point faible de la Chine , c’est à dire sa dépendance au pétrole brut et au gaz. En effet, la Chine est le deuxième importateur de pétrole au monde derrière les Etats-Unis.

Je vous conseille la lecture de cet article, détaillé avec carte géographique à l’appui.

source: mondialisation.ca





Brèves : Nouvelle progression des prix à l’importation en Allemagne

28 09 2011

Brèves news que l’on découvre sur le site votreargent.lexpress.fr qui nous apprend que les prix à l’importation ont subit une hausse de 6.6% en Allemagne selon l’Office fédérale de la Statistiques Destatis, après deux hausses en juin et juillet de 6.5% et 7.5% respectivement.





La chine plaide pour ses mesures anti-dumping sur le poulet américain

22 09 2011

Le Ministère chinois du commerce plaide pour ses mesures anti-dumping sur le poulet américain. Selon la Chine, ces mesures compensatoires et d’anti-dumping  sur les importations de poulet provenant des Etats-Unis sont tout à fait légales et conforme aux règles de l’Organisation mondiale du Commerce.

Cette déclaration fait suite à la plainte des américains concernant les taxes que le gouvernement chinois impose sur le poulet qui pensent que ces mesures ont été mise en place pour répondre à l’augmentation des barrières d’importations sur la volaille en provenance de Chine.

Du côté de la Chine, le gouvernement accuse les entreprises américaines d’avoir vendu du poulet à un tarif inférieur à celui du marché et d’avoir reçu des subventions alors que les Etats-Unis accusent la Chine de ne pas avoir respecté les règles concernant ses enquêtes sur le dumping et les subventions.

Selon L’OMC , les producteurs ont bien reçu des subventions pour exporter en Chine, ce qui a porté atteinte à l’industrie chinoise sur ce marché.

Ces deux pays doivent en premier lieu résoudre leurs disputes commerciales par des consultations. En cas d’échec au bout de 60 jours, un comité de l’OMC examinera la demande des Etats-Unis.

Source: French.cri.cn 





Comment bien choisir son transitaire ?

9 09 2011

Qu’est-ce qu’un transitaire ?

Selon Wikipedia, un transitaire est une personne ou une entreprise dont la mission est de mettre en place la liaison entre les différents transporteurs et d’assurer la continuité du transport et les opérations administratives liées comme le dédouanement, l’assurance, les crédits documentaires…

Il très important de bien choisir son transitaire. En effet, un transitaire pourra vous faire profiter de ses compétences de spécialiste, notamment en termes de temps et de conditions financières qui pourront être plus avantageuses , compte tenu de volume qu’ils apportent aux transporteurs.

Avoir recours à un transitaire est particulièrement intéressant pour une petite entreprise qui n’aurait pas le volume suffisant pour obtenir des conditions financières favorables.

Comment choisir un transitaire ?

A l’heure de choisir votre transitaire, vous devez vous poser certaines questions :

  • Premièrement, l’entreprise est-elle capable de vous informer sur les procédures d’exportations ou d’importation dans votre secteur et vers (ou depuis) le pays désiré ?
  • Le transitaire est-il capable de diversifier ses moyens de transport ?
  • Le transitaire possède-t-il ses propres services de consolidation dans le cas ou votre cargaison ne remplirait pas un conteneur ?

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’autres entreprises avant de prendre une décision.

La sélection du transitaire se fera en fonction du prix et sur la garantie offres en ce qui concerne la qualité de service (délais, suivi des marchandises, qualité du conseil). La norme ISO 9001 est également un gage de qualité de service.

Enfin, n’hésitez pas à remettre en cause votre partenariat avec ce transitaire de temps à temps afin de vous vérifier la compétitivité du service.

Source:

Konaxis.com, Aero-maritime.com

 








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 43 autres abonnés

%d bloggers like this: